Moment d’échauffement ! 5 exercices pour déployer vos pensées et vous préparer pour vos rêves.

Quand j’étais à l’Université Technique au Texas, je voulais vraiment être pom pom girl ! J’avais été pom pom girl tout au long de mes années de lycée et j’avais apprécié chaque minute de ces moments ! Etre pom pom girl était ma raison de vivre ! La nuit, j’en rêvais. J’avais instauré ma routine autour de cette activité. J’adorais encourager durant les matchs, les rassemblements de soutien et les compétitions. J’étais « Miss Esprit de l’Ecole », si vous voyez ce que je veux dire.

Pour ma dernière année d’université, j’avais décidé que j’essaierais d’intégrer la nouvelle équipe. J’ai prié pour cela. Je pouvais le voir. Je pouvais me voir aux matchs de football du « Red Raider » avec 50.000 fans en délire. Les gens m’encourageaient à essayer. J’ai même pris des cours supplémentaires de gymnastique durant les vacances de Noël. Je m’échauffais. Je pratiquais. Je parvenais à faire de plus en plus d’acrobaties sans tomber. J’étais déterminée et prête.

Les tests ont commencé et j’y suis allée ! J’ai donné le meilleur de moi-même.

J’étais dans le vestiaire du centre sportif avec mes amis quand l’un d’eux a commenté mes « toe touches1 ». Quelqu’un m’a dit : “Montre-moi ton toe touches ». J’ai exécuté un saut sans m’être au préalable échauffée. Instantanément, j’ai senti une déchirure très douloureuse qui parcourait ma cuisse. Je suis tombée. J’avais si mal que je ne pouvais même pas marcher. Est-il utile de dire que l’élongation dont je souffrais a gâché mes chances ne serait-ce que d’essayer ? Etant en dernière année, c’était ma seule et dernière opportunité de réaliser ce rêve. La simple absence d’échauffement m’a coûté un rêve.

Etonnamment, après toutes ces années, ma cuisse n’est pas encore totalement remise de cette nuit.

Récemment, je me suis rappelée de cet incident durant mon temps de prière. J’écoutais alors le Seigneur qui me disait : « C’est le moment de s’échauffer ! » Je n’avais pas vraiment compris ce qu’Il voulait dire jusqu’à ce que ce souvenir d’université me revienne. C’est ainsi que j’ai découvert que le principe de « l’échauffement », avant de « jouer le match » ou de poursuivre les rêves que Dieu nous donne, était applicable dans nos vies. Si vous ne vous échauffez pas, cela peut vous coûter vos rêves.

Personne n’aime faire de l’échauffement. Nous voulons jouer le match. Nous ne voulons pas prendre le temps de nous échauffer. Mais ce que les gens ne comprennent pas, c’est que la plupart des blessures ont lieu dans les 6 premières minutes de l’exercice. Ces blessures auraient pu être évitées si l’échauffement avait été correctement effectué. En fait, Satan voudrait vous faire abandonner dans les 6 premiers mois où vous commencez à mettre en œuvre votre mission. Et il peut le faire si vous ne vous êtes pas entrainé ou préparé de manière appropriée.

Voici 3 bénéfices physiques d’un bon échauffement :

  1. Accroître les performances.

  2. Réduire/ prévenir les blessures.

  3. Prévenir la fatigue prématurée.

Je crois que vous pouvez vous référer à ces trois bénéfices pour vous préparer ou être prêt quand Dieu va vous utiliser d’une nouvelle manière.

« Si j’avais 8 heures pour abattre un arbre, j’en passerais 6 à aiguiser la hache »~ Abraham Lincoln (traduction libre).

Autrement dit, le temps de la préparation n’est jamais du temps perdu. Vous vous demandez peut être pourquoi rien ne se passe dans votre vie. Vous commencez peut être à être troublé et découragé mais Dieu dit : « Prépare-toi. Sois prêt. Echauffe-toi. Dieu a une mission que vous êtes le seul à pouvoir mener à bien. Satan a pour mission spécifique de détruire votre vie. Comme il aimerait réduire vos performances en raison d’un entrainement inapproprié, si bien que vous ne seriez pas prêt pour la chose nouvelle que Dieu veut faire dans votre vie ! Comme il aimerait vous blesser émotionnellement, mentalement, physiquement et financièrement et vous jeter « hors des affaires » ! Comme Satan aimerait que vous soyez si fatigué de bien faire que vous finissiez par revenir à votre ancienne vie ! « Avant tout, être prêt est le secret du succès » ~ Henry Ford (traduction libre).

Comment vous « échauffez-vous » pour être prêt quand Dieu vous dira : « C’est le moment d’y aller » ?

Fixez-vous des objectifs

L’un des éléments essentiels du succès est de se fixer des objectifs. Ne vivez pas seulement au jour le jour sans avoir fixé des objectifs pour grandir. Vous pouvez peut être vous fixer pour objectif de lire 6 nouveaux livres en un an. Ou alors, vous fixer pour objectif d’écouter, une heure par jour ce mois-ci, un CD contenant un message qui édifiera votre foi. Si vous ne vous fixez pas d’objectifs personnels, vous serez à la même place année après année. Le succès ne vient pas sans planification. Les personnes qui réussissent et qui puisent dans le potentiel donné par Dieu, le font car elles se sont fixé des objectifs personnels.

« Là où il n’y a pas d’objectifs, il n’y aura jamais d’accomplissements significatifs. Il y aura simplement une existence » ~ Anonyme (traduction libre).

Poser des objectifs vous donne une raison de vous lever de votre lit. Cela vous donne une direction vers laquelle vous porter. Cela maintient votre jeunesse. Quelqu’un a dit que sans but, il est difficile de marquer un point. Quel point marquer dans le jeu si vous n’avez pas de but ? Nous sommes dans le jeu de la vie. Dieu a un plan personnalisé et unique pour vous. Celui-ci ne se concrétisera pas par les seuls souhaits. Vous avez à vous préparer pour lui. Passez à une étape stratégique pour atteindre vos rêves en fixant des objectifs qui vous « échauffent » et qui vous entraînent plus haut.

Vous pouvez fixer des objectifs dans le domaine de votre relation personnelle avec Dieu ou dans l’édification de votre foi ou dans la remise en ordre de votre maison de sorte qu’elle soit propre et paisible. Année après année, j’avais pour habitude de me fixer comme résolution au Nouvel An « me rapprocher de Dieu cette année ». Le problème était que je n’avais jamais posé d’objectifs personnels pour déterminer exactement « comment » je le ferais. En conséquence, rien ne changeait. C’était comme dire « Je veux perdre du poids cette année » mais ne jamais déterminer combien de kilos, comment procéder pour perdre ce poids et quand le faire. Cela ne se concrétisera pas sans objectif, un plan et une stratégie.

Ecrivez vos objectifs

Quand vous avez déterminé dans quels domaines vous avez besoin de fixer des objectifs (ex : la foi, les finances, les exercices physiques, etc.), vous avez besoin de les écrire. Les objectifs écrits prouvent que vous êtes sérieux, que vous vous engagez.

« Non écrits, les objectifs ne sont que des souhaits ! » ~ Anonyme (Traduction libre).

Même Habacuc 2:2 dit : “Mets la vision par écrit… .”

Prenez le temps de vous asseoir et d’écrire ce que vous voulez accomplir pour ce mois, ce trimestre, cette année vous permet de rester concentré.

Les heures que vous prenez pour y réfléchir, les visualiser et les écrire en valent la peine.

Quand Satan vient et vous dit que vous perdez votre temps, que vous n’allez pas réussir, que vos rêves sont fous, que cela ne vous arrivera jamais… .

Vous pouvez sortir vos objectifs et déclarer : « C’est écrit ! »

N’oubliez pas que les objectifs doivent être mesurables, réalistes, écrits et avoir une date limite.

Il est essentiel que vous n’ayez pas d’objectifs irréalistes.

Ils ne pourraient que vous inciter à penser que vous êtes un échec alors qu’en fait, ces objectifs étaient complètement irréalistes. Ne vous fixez pas pour objectif de lire la Bible entière pour le premier trimestre de l’année si vous ne disposez que de 2 heures par semaines pour lire. Ce serait irréaliste.

Fixez des objectifs qui vous épanouissent au lieu de vous briser.

Eduquez-vous

N’acceptez jamais la mentalité de savoir « juste ce qu’il faut ». Il est essentiel que vous vous éduquiez constamment dans le domaine dans lequel vous sentez que vous devez vous investir. S’il s’agit, en ce moment, d’être le meilleur parent possible pour vos enfants en bas âge, éduquez-vous avec des livres et du matériel portant sur ce thème (la nourriture saine, les jeux, la discipline, etc.). Si votre rêve est d’ouvrir votre propre magasin, éduquez-vous en lisant des livres et en apprenant des autres. Si vous sentez que vous êtes appelé au ministère à plein temps, éduquez-vous, plus que vous ne l’avez jamais fait, dans la Parole. Soyez spécifique quant au choix des livres que vous voulez lire. Ecrivez-les dans votre liste. Allez les acheter. J’ai dit au personnel de JSMI que je voulais établir une « culture de l’apprentissage ». Et nous l’avons fait. Nous avons lu les missions et les moments durant lesquels nous nous réunissons. Et nous avons partagé ce que nous avons appris. Aller plus haut, continuer à grandir, apprendre et nous échauffer sont des défis pour nous. Je pensais qu’après avoir obtenu mon diplôme je n’aurais plus besoin d’étudier à nouveau ! Et j’en frémissais… jusqu’à ce que je découvre cette citation :

« Quand vous en avez fini avec le changement, vous êtes finis. » ~ Bruce Barton (traduction libre).

Recherchez les opportunités pour vous éduquer. Apprenez tout ce que vous pouvez à propos de la Parole, sur le thème sur lequel vous sentez que Dieu vous a appelé. Devenez un expert de votre domaine. Rappelez-vous que vous gagnez en assurance dans les domaines dans lesquels vous avez le plus de connaissance. Et la Bible dit que vous devez étudier pour faire vos preuves (2 Timothée 2:15).

Désignez un moment pour poursuivre vos objectifs

Habacuc 2:2 continue en disant : « … Si la vision tarde, attends-la. Car la vision est pour un temps fixé » (traduction littérale de la version anglaise). Vous devez fixer un moment pour poursuivre vos rêves, vos objectifs. Les objectifs ne sont pas atteints simplement parce qu’ils ont été pensés et écrits. Vous devez désigner un moment dans votre tableau de bord de la semaine, dans votre agenda, pour mettre concrètement en œuvre vos objectifs. Si votre objectif est de lire le livre de Papa « Increase God’s Way2 », vous avez besoin de regarder dans votre calendrier et de voir à quel moment vous pouvez avoir du temps (ininterrompu) pour vous asseoir une bonne demi-heure et vous concentrer uniquement sur cette lecture. Si c’est Dimanche matin à 8 heures, quand le reste de la famille dort, faites-le. Inscrivez-le dans votre agenda et tenez-vous-y. Assignez un moment pour mettre en œuvre vos rêves et vous verrez un changement notable dans votre croissance, votre foi, votre assurance et vos connaissances.

Je crois que c’est un des plus grands domaines qui mène à l’abandon de nos objectifs. Et c’est aussi simple de s’asseoir et de prendre le temps de le faire, qu’il s’agisse de fixer un objectif pour le temps passé en famille, la mise en œuvre, la lessive, etc. Réservez un moment pour le faire. Ne priorisez pas votre agenda. Vous devez classer vos priorités. Avoir la connaissance, la foi et l’assurance nécessaires pour entrer dans votre appel divin sont des priorités.

Puisez dans la sagesse de ceux vous admirez

Il y a des gens que Dieu a élevés pour être nos mentors.

Ils ont l’exacte sagesse dont vous avez besoin. Et vous n’avez pas à réserver 3 heures par jour pour vous asseoir et lire l’histoire de leurs vies. Ils peuvent vous instruire à travers leurs CDs, dans la voiture, alors que vous allez au travail ou en vous préparant à faire la lessive.

J’ai entendu Erik Lawson dire : « J’ai passé du temps avec Michael Jordan, John Maxwell, Oral Roberts, T.D. Jakes et Bill Gates ».

Nous l’avons tous dévisagé bouche bée. Puis il a dit : « Je n’ai jamais rencontré aucun d’entre eux mais j’ai écouté leurs CDs chaque matin pendant 20 minutes en conduisant ma voiture pour aller travailler. J’ai lu leurs livres chaque fois que j’avais un peu de temps.

Vous pouvez apprendre du succès des autres en observant leur style de vie, en les regardant, en les écoutant et en lisant sur eux. Observez les personnes que vous admirez.

Investissez dans vos rêves en investissant en eux. Absorbez tout ce que vous pouvez sur leurs ministères et leurs business. Quelqu’un a dit un jour : « Vous pouvez acquérir des dizaines d’années d’informations en seulement quelques heures ». Faisons face. Quand vous procédez à vos échauffements en vue de votre mission, vous avez plus besoin de sagesse que d’autre chose.

En langue anglaise, ces points se déclinent de la manière suivante :

Set goals for yourself” autrement dit “Fixez-vous des objectifs » ;

Write your goals down” autrement dit “Ecrivez vos objectifs » ;

Educate yourself” autrement dit “Eduquez-vous » ;

Appoint a time to go after your goals” autrement dit “Fixez un moment pour mettre en œuvre vos objectifs » ;

Tap into the wisdom of those you admire” autrement dit “Puisez dans la sagesse de ceux que vous admirez ».

Ceux qui comprennent l’anglais auront noté un acronyme dans ces points et il s’épèle : SWEAT.

En français, « transpirer » !

Nul n’aime transpirer, en particulier les filles. Mais transpirer prouve que vous agissez, vous faites quelque chose qui produit des résultats. Je crois que quand Dieu vous appellera, vous ne direz pas : « Attends un instant. Je ne suis pas encore prêt… » et vous ne raterez pas une opportunité.

Au contraire, vous vous serez déjà échauffé, vous aurez réuni les connaissances nécessaires, vous serez confiant et plein de foi. Vous serez prêt à vous lancer quel que soit l’appel de Dieu. Aussi, avancez.

Faites-Lui voir que vous transpirez !

Lift Your Head

Relevez la tête

Quelqu’un a relevé que 85 % des problèmes des gens résident dans le fait qu’ils ne s’aiment pas. Pourquoi ? En raison de mauvaises décisions prises dans le passé, de nos actes, d’actions faites à notre encontre et qui échappaient à notre contrôle, etc. Le tout a eu pour résultat d’affaiblir notre estime de soi, de nous rendre honteux, d’avoir une mauvaise image de soi, de ressentir culpabilité et insécurité.

A l’université, j’ai étudié la Communication. J’ai suivi de nombreux cours sur la communication non verbale. Elle consiste simplement à communiquer en envoyant et recevant des messages sans qu’une parole n’ait été prononcée. Des messages peuvent être communiqués à travers notre posture, notre gestuelle, le langage corporel, les expressions faciales, le contact visuel, les vêtements, le style capillaire, etc. Autrement dit, vous pouvez dire beaucoup sur une personne sans qu’un seul mot n’ait été prononcé. Il est aisé d’identifier une personne ayant une faible estime de soi par la façon dont elle se comporte : Epaules voûtées, bras croisés, tête le plus souvent baissée avec une chevelure qui couvre une partie de leur visage… . Par ailleurs, une personne vivant avec un sentiment d’insécurité est facile à reconnaître : Elle est le centre de la fête, le centre de toutes les attentions, la plus bruyante de la salle alors qu’à l’intérieur… sa tête est baissée. Dès qu’elle se retrouve seule chez elle, elle se demande : « Me suis-je comportée d’une manière absurde ? Pourquoi me suis-je conduite de la sorte ? »

Luc 4:18 dit que Jésus est venu pour guérir ceux qui ont le cœur brisé.

Jésus est venu pour vous guérir quels que soient les domaines dans lesquels vous souffrez. Que vos souffrances soient visibles ou non, Jésus sait dans quel domaine vous souffrez. Et Il veut vous voir complètement restauré. Vous avez peut-être été blessé par quelque chose qui s’est passé il y a 20 ans, 3 ans, 2 mois. Satan aimerait que cela vous paralyse pour le reste de votre vie. Il veut que les expériences douloureuses arrêtent définitivement le Plan de Dieu pour votre vie. Comment ?

La honte est une sensation douloureuse ou une émotion causée par un fort sentiment de culpabilité ou par une atteinte à votre réputation. Cela se manifeste toujours par une apparence abattue.

Il est intéressant de noter qu’une apparence abattue soit la manifestation non verbale d’un sentiment de honte, de disgrâce, de culpabilité, d’insécurité et de faible estime de soi. Le Psaumes 3:4 dit : « Mais Toi, Eternel, Tu es mon bouclier, Tu es ma gloire, et Tu relèves ma tête ». Dieu ne veut pas que vous gaspilliez ne serait-ce qu’une journée en vivant tête baissée, honteux, avec un sentiment de culpabilité, alors que Jésus a vécu cela pour vous.

Il a été meurtri pour que vous soyez guéri. Il a porté votre honte pour que vous ayez Sa dignité. Cela s’appelle l’échange divin.

J’ai dû lutter pour vaincre la honte et la culpabilité. J’ai appris à appliquer 5 principes clés pour mettre en œuvre le Plan de Dieu dans notre vie.

  1. Réalisez que vous n’êtes pas seul

Satan a une manière bien à lui de vous faire éprouver le sentiment que vous êtes l’être le plus mauvais au monde. Je sais qu’il me l’a fait ressentir. Il veut que vous passiez à côté de tout ce que Dieu a pour vous en raison de la honte et de la culpabilité que vous éprouvez. Souvent, c’est l’opinion que nous avons de nous-même qui nous retient dans la servitude et non l’opinion de Dieu. Et Satan le sait !

1 Pierre 5:9 dit : « Résistez-lui avec une foi inébranlable, sachant que les mêmes souffrances sont imposées à vos frères et sœurs dans le monde ». C’est évident. Des gens passent par les mêmes épreuves que vous un peu partout dans le monde. Vous n’êtes pas seul. Vous n’êtes pas la personne la plus mauvaise au monde. Dieu n’est pas en colère contre vous. Il ne vous punit pas. Vous serez celui qui se punit lui-même si vous écoutez davantage les mensonges de Satan vous concernant que la vérité divine.

Le Seigneur m’a dit une fois : « Ne pratique pas la servitude. Pratique la liberté ». Qu’est-ce que pratiquer la servitude ? Penser à vos fautes et les ressasser, en parler, demander à Dieu de vous pardonner pour les mêmes fautes encore et encore, vous regarder à travers ces péchés et fautes, ne pas prier avec force mais tête baissée tout en n’osant pas demander quoi que ce soit à Dieu… ne vous en sentant pas digne. C’est pratiquer la servitude, en d’autres termes, accomplir le plan de Satan dans votre vie ! Aïe !

  1. Reconnaissez le véritable ennemi : Le voleur

Quand un voleur cambriole une maison, il peut porter différents masques. Il peut porter le masque de Mickey, celui de Frankenstein ou un bas sur la tête. Derrière le masque, il reste toutefois un voleur et il est là pour s’emparer de tous vos biens ! Satan est venu pour voler, égorger et détruire votre vie (Jean 10:10). Il peut venir déguisé derrière différents masques. Nous devons consciemment nous rappeler que nous ne luttons pas contre la chair et le sang : Nous faisons face au diable.

Quand un voleur envisage et planifie de cambrioler une maison, il a un plan. Il observe les habitudes des occupants. Quand ceux-ci quittent la maison dans la matinée, quand ils rentrent le soir, s’ils ont un système d’alarme, etc. Quand il choisit enfin le jour de l’attaque, il cambriole en sachant qu’il dispose d’un temps limité avant que l’alarme ne s’enclenche et que la police n’arrive. Que penseriez-vous s’il volait vos boîtes de mouchoir, vos serviettes en papier, vos gobelets en plastique et vos sacs poubelles ? Probablement qu’il est fou ! Les voleurs s’en prennent directement aux objets de valeur : Les bijoux, les écrans plasma, l’argent, les iPods, etc. Ainsi, pourquoi pensez-vous que Satan est aussi déterminé à s’attaquer à votre vie ? Parce que vous avez de la valeur ! Et il le sait !

Vous ne vous sentez peut être pas d’une grande valeur. Vous n’avez peut-être jamais entendu dire que vous avez de la valeur… . Pourtant vous en avez. Dieu a besoin de vous. Il a besoin de vous pour accomplir la mission qu’Il vous a assignée. Et vous ne pourrez le faire la tête baissée remplie du souvenir de toutes vos fautes. Accomplir le plan de Dieu pour votre vie demandera du courage et de la hardiesse ! Reconnaissez qui est derrière toutes ces attaques. Ce n’est pas votre papa, votre ex-femme ou ex-mari, votre ex-petit-ami, votre entraineur, votre ancien patron. C’est le diable ! Il est LE voleur !

  1. Repentez-vous et rejetez-le !

Vous ne pouvez pas être libre de quelque chose que vous n’avez pas complètement rejeté hors de votre vie. Vous devez vous approcher de Dieu et tout évacuer pour être libéré des résidus de honte et de culpabilité.

1 Jean 1:9 dit : « Si nous reconnaissons nos péchés, Il est fidèle et juste pour nous les pardonner et pour nous purifier de tout mal ».

Dieu est un gentleman. Il attend que vous fassiez le premier pas.

Jacques 4:7-8 nous dit que si nous nous approchons de Dieu, Il s’approche de nous.

En d’autres termes, le choix vous appartient.

Vous demandez simplement à Dieu de vous pardonner pour tout le désordre de votre vie et instantanément, Il vous pardonne vos péchés et la culpabilité rattachée. Vous avez peut-être traversé des choses dont personne n’est au courant mais Dieu l’est. Il sait la douleur que cela a générée dans votre cœur. Il sait quelle honte vous portez à cause de cela. Il sait quelle douleur vous ressentez. Apportez-la à l’autel et abandonnez-la une fois pour toute.

J’ai entendu Beth Moore dire : « Ce n’est pas votre passé qui vous éloigne du meilleur que Dieu a pour vous. C’est le souvenir de votre passé » (traduction libre). Cessez de vous souvenir de ce que Dieu a oublié ! Quand vous vous repentez, vous en avez définitivement fini avec cela.

  1. Renoncez à ne pas vous pardonner et à ne pas pardonner aux autres

J’ai eu plus de mal à me pardonner que de pardonner ce qui m’ont fait mal.

Le pardon est un choix et non un sentiment. Vous devez choisir, à dessein, de vous pardonner et de pardonner aux autres. 1 Corinthiens 4:4 dit : « Ma conscience, il est vrai, ne me reproche rien, mais ce n’est pas pour autant que je peux être considéré comme juste. Celui qui me juge, c’est le Seigneur ». Dieu vous pardonne. Régulièrement ! Aussi pourquoi continuons-nous à souffrir d’une conscience coupable si nous nous repentons sincèrement de nos péchés ? Car nous ne croyons pas complètement dans la Parole de Dieu. Nous vivons plus par ce que nous ressentons que par ce que la Parole de Dieu nous dit.

Quand vous vous pardonnez et pardonnez aux autres, faites-le définitivement. Un jour, j’ai recensé toutes les choses douloureuses que d’autres m’avaient faites. Puis j’ai recensé toutes les fautes que j’avais commises et qui me hantaient. J’ai apporté ma « pile de papiers » devant le Seigneur et à ce moment décisif les ai évacuées de mon cœur. J’ai lu chaque incident à haute voix (seule dans ma maison).

Je me suis repentie pour tout cela et ai demandé au Seigneur de me pardonner. Puis j’ai dit : « Par la foi, je choisis de me pardonner et de pardonner telle et telle personne ». J’ai mis un terme à ces « souvenirs ». Cela a été un grand moment de libération.

  1. Recevez personnellement l’amour de Dieu pour vous

C’est la fondation pour être libéré de la honte et de la culpabilité.

Vous devez savoir que Dieu vous aime personnellement. Son amour est inconditionnel. Il n’est pas basé sur les parfaites conditions de votre rencontre.

Son Amour est sans faille et sans limite, Il ne regarde jamais en arrière, Il bannit la crainte etc.

Est-ce normal que Dieu puisse nous aimer alors que nous avons fait tant de fautes ? Absolument pas.

J’ai entendu quelqu’un dire : « Je ne comprends pas tout à propos de l’électricité mais je ne vais quand même pas m’asseoir dans le noir jusqu’à ce que je comprenne ».

Vous ne comprenez peut être pas complètement l’amour de Dieu mais jusqu’à ce que vous le puissiez, vous pouvez quand même en profiter.

Il ne tient qu’à vous de recevoir l’Amour de Dieu. Son Amour a rejeté honte, insécurité, infériorité et culpabilité hors de votre vie.

Dieu a une mission spéciale pour votre vie.

Il a besoin que votre tête soit relevée, vos épaules droites et que vous fassiez ce que vous avez été appelé à faire avec assurance.

Ne laissez plus un autre jour passer tête baissée, alors que Jésus est mort pour être Celui qui relève votre tête !

1

Grands écarts faciaux en l’air avec toucher des orteils

2 « Intensifier la voie de Dieu » (Traduction libre)

  1. Kehassemahe Donald

    I can just say Waoh ! What kind of powerful message is that one! I was going through a very bad situation, where I started to even loose my dream and the ministry God is calling me to, but 2 days ago I found your post on facebook <>. I followed the link to your website, and I found this message that was describing the situation I was going through and how I can come back to God and not allow the devil to take me out of God’s presence and his plan for my life! I really thank you, and your French translation team as well, because I am a french speaker, and reading this message in french helped me to understand it deeply. May God bless you Terry and give you more strength to you and your team, in order for you to pursuit this wonderful ministry! In fact, I am Donald from Cote d’Ivoire in West Africa, I currently study in Russia. So you can see how far your ministry is going via the web! All the best to you!

Leave a Reply

*

captcha *